Tribune Libre

Pieter KERSTENS

Articles de Pieter KERSTENS "militant nationaliste révolutionnaire" 

Immigration

Incompréhension ! Peur de l’autre ! Repli sur soi ! Egoïsme ! Intolérance !Les anathèmes pleuvent sur ceux d’entre nous qui ont l’outrecuidance de critiquer la doctrine, l’idéologie ou les dogmes imposés par les inquisiteurs de la Pensée Unique.

Le simoun de la Liberté qui souffle depuis plusieurs mois au Maghreb et dans les pays arabes gonflera le flux migratoire du Sud vers le Nord. Parce que les quelques milliers de Tunisiens débarquant sur l’île italienne de Lampedusa ne sont que l’avant-garde d’une armada de sarrasins qui va déferler sur notre continent dans un futur proche, puisque les eurocrates mondialistes – obnubilés par leurs dogmes angéliques et droits-de-l’hommistes- ne prendront aucune mesure coercitive envers ces hors-la-loi.p>

Le premier trimestre de cette année est riche en évènements géopolitiques et pimenté de catastrophes naturelles et humaines…

Soucieux de redorer sa cote de popularité, après des déclarations inopportunes concernant l’affaire Cassez et  les "amitiés" franco-tunisiennes, Sarko a déclaré la guerre à son client/fournisseur le bédouin Mouammar.

Forts d’une autorisation onusienne à bombarder les armées d’un tyran sanguinaire, dictateur mégalomane et bourreau de son peuple, les "coalisés occidentaux" mettront le paquet pour réduire le guide à néant.

Il est affligeant de constater que malgré les déclarations lénifiantes des majorités libéro-socialo-écolo-marxistes qui disposent du pouvoir absolu, souvent depuis de longues années, la situation économique, financière et sociale ne s’améliore nulle part en Europe, bien au contraire !

Après l’épisode ubuesque de la création d’un « Fond Européen de Soutien Financier » en mai 2010, afin de colmater les trous dans le budget des Grecs, ce sont l’Irlande et le Portugal (avant l’Espagne…?) qui ont mendié une « rallonge » aux Pieds Nickelés du gouvernement mondialiste : FMI, BCE et Union Européenne entre autres.Les mêmes erreurs se répètent à 3 ans d’intervalle par manque de courage, de laxisme, d’hypocrisie et de mensonges. Il eut mieux valu, à l’été 2008, s’adresser aux peuples d’Europe pour les instruire des magouilles des banksters, pour les avertir des gouffres de la dette publique de chaque Etat en Europe et pour informer les citoyens de la fin de l’Etat Providence.

Cet amalgame de pays qui ont adhéré après 1967 au noyau dur de la CECA (constitué par l'Allemagne, le Benelux, la France et l'Italie) ces pays qui ont rejoint la CEE et accepté ses traités précédents, mais en exigeant chacun des exemptions ou des particularités qui protègent leurs intérêts nationaux spécifiés dans des protocoles additionnels, nous n'en voulons pas !

Depuis des siècles, la contre-propagande a toujours été utilisée pour déstabiliser l'ennemi et tenter de rallier les indécis à ses idées.Mais grâce aux techniques de communication ultrarapides et à la transmission d'images par Internet, la désinformation, l'intoxication, ou la manipulation de l'opinion publique internationale sont telles que les médias, aux mains de lobbies mondialistes, font gober toutes sortes de fadaises contraire à la vérité à l'homme de la rue. C'est également le moyen le plus facile à utiliser dans la guerre de l'information.

Ce n'est un secret pour personne que de constater que depuis des décennies, la gôche préside aux destinées de la majorité des communes, des provinces, des régions ou des communautés dans l'Hexagone, mais aussi partout en Europe.

En effet, de l'extrême-gauche trotskyste aux bourgeois bohêmes (bobos) en passant par les radicaux-socialistes et les khmers verts, tous nous ont imposé leurs doctrines fumeuses dont nous payons maintenant les conséquences.

L'odeur du pognon (ou la soif de pouvoir) a toujours attiré les êtres cupides et avides, comme la putréfaction attire les charognards ou encore comme les faibles (nos vieux, nos enfants et nos femmes) attirent la racaille.

Mais les banquiers et les financiers – à de rares exceptions près – n'obligent pas les gouvernements à engager telle ou telle dépense dans le budget public, adopté par les parlements !

Afrique chez Tintin
Depuis 2007, une procédure opposait un ressortissant congolais- Bienvenu Mbuto Mondondo- soutenu par le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN, asbl française) aux éditions Casterman et à la société Moulinsart. Les plaignants exigeaient l'interdiction de la publication de « Tintin au Congo » aux motifs qu'ils considéraient l'aventure du célèbre reporter comme raciste et xénophobe et qu'ils estimaient qu'il s'agissait d'une insulte pour tous les congolais.
Début février, le tribunal de 1ère Instance de Bruxelles a décidé que « Tintin au Congo » pourra continuer à être publié et les plaignants ont été déboutés. Le tribunal a estimé que Casterman et Moulinsart ne s'étaient pas rendus coupables d'infractions de racisme ou de xénophobie.

Depuis la tuerie de l'école juive, la curée allait bon train. Au mépris de toute prudence, le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, le patron de la LICRA, Alain Jakubowicz, celui de SOS Racisme, Dominique Sopo, comme les dirigeants et les médias d'Israël, des politiques comme Jean-Luc Mélenchon, et la plupart des journalistes et chroniqueurs qui comptent, tout ce joli petit monde s'était engouffré dans la voie qui leur allait si bien : celle du retour de la bête immonde et des heures les plus sombres de l'histoire de France.

Et durant la période électorale, les affaires continuent ! Parce que contrairement aux affirmations mensongères des uns et des autres : la crise, on est en plein dedans !

Souvenons-nous de François Baroin qui assénait sur FR3 en septembre 2010 : « la croissance est au rendez-vous et la crise est derrière nous ». De Christine Lagarde qui, le 29 janvier 2011 affirmait devant les décideurs du monde entier, réunis au Forum Economique de Davos, « l’euro a franchi le cap et la zone euro a désormais le pire de la crise de la dette derrière elle ». Et de B. Obama qui déclarait le 30 août 2011 que « nous venons de traverser la pire crise financière depuis la Grande Dépression (crise de 1929) et après les récessions et les crises financières que nous venons de vivre, le patient met du temps à guérir. Notre économie a eu une crise cardiaque, le patient vit toujours, il va mieux, mais guérit trop lentement ».

HIER, rassemblements, manifestations et émeutes. Aujourd ‘hui, rébellions et révoltes.
Demain….guerres civiles ?

Camarades,

De toutes parts, j’entends nos élus, cadres et responsables politiques affirmer qu’il faut « adapter notre discours », devenir « acceptables » ,ou encore cesser « les critiques outrancières ou blessantes ».

 Pourriez-vous alors me faire savoir si, depuis les 30 dernières années :

  • Le chômage a diminué ?
  • La pression fiscale s’est allégée ?
  • L’arrivée de clandestins hors-la-loi a cessée ?
  • La sécurité sur la voie publique et dans les écoles a été rétablie ?
  • La vente de drogues a été éradiquée ?
  • La dette publique est en voie d’être résorbée ?
  • L’islamisation de nos quartiers et de notre mode de vie est une illusion ?

C'est l'été ! Il faut en profiter....changeons de mentalité : arrêtons de nous culpabiliser, cessons de nous ridiculiser, retrouvons notre dignité et notre honneur !

« Je ne connais pas d'islamisme modéré...il n'y a pas de charia « light »...le droit fondé sur la charia est nécessairement une restriction des droits et des libertés, notamment de la liberté de conscience » avait déclaré le 3/12/2011 Jeannette Bougrab –ancienne secrétaire d'Etat à la jeunesse du gouvernement français.

Les ennemis de l'Europe, ce sont eux

  • Ceux qui ont imaginé, conçu, planifié et imposé contre notre volonté, l'utopie d'une société « multiculturelle et pluriethnique ».
  • Les technocrates imbéciles qui, en mars 2000 ont rédigé le rapport de l'ONU intitulé
    « Migrations de remplacement : une solution aux populations en déclin et vieillissante ».

Joseph CHAMIE, Directeur de la population de l'ONU, avait déclaré que la seule solution pour maintenir les grands équilibres socio-économiques, à commencer par le financement des retraites, était un appel massif à la main-d'œuvre immigrée et que les besoins globaux des pays européens se chiffraient à 160 millions d'étrangers supplémentaires à l'horizon 2025. Aucun des démographes de l'ONU ne proposait de mesures pour inciter le développement de la natalité et une politique de la famille efficace !

Quand, en 2008, j'avais écrit « qu'il faudrait que l'on se serre (un peu) la ceinture », avant d'en arriver « à distinguer dans nos dépenses l'indispensable du superflu », nombreux furent ceux qui me reprochèrent mon ignorance des capacités financières et politiques dont disposaient les gouvernements et l'Union Européenne pour juguler « la CRISE ».

Après l'Islande, l'Irlande, le Portugal, la Grèce et l'Espagne, c'est maintenant Chypre qui se trouve en difficulté, en attendant peut être l'Italie, la France ou les Pays-Bas dans les mois à venir...


© 2011 - 2017 - Démocratie Nationale / DNat.be - Tous droits réservés