Tribune Libre

Après “VIGIPIRATES” hier…. « VIGICRAPULES » demain ?

Vu le rythme auquel se déroulent les fusillades aux quatre coins du pays, ce ne sont pas les CRS qu'il faut déployer, mais plutôt les gardes-mobiles ou les parachutistes !

Il y a maintenant plus de 30 ans que le politiqueument korekt, le laxisme, la culture de l'excuse ou encore l'angélisme ont occulté les causes de l'insécurité et toléré les criminels dans plus de 600 zones de non-droit.
Un lecteur assidu de la rubrique « faits divers » a pu constater que la plupart des délits et des crimes sont perpétrés par des Mohammed, des Souleymane, des Abdallah ou des Fayçal depuis fort longtemps.

La lecture des rôles des tribunaux confirme aussi ce constat, établi année après année, et les condamnés d'origine immigrée peuplent en majorité les cellules de nos prisons.
Et que fait le gouvernement ? Englués par les dogmes, aveuglés par les utopies et obnubilés par les chimères de l'intégration, ces princes qui nous gouvernent nient les faits et braquent le projecteur dans une direction diamétralement opposée à la réalité en bernant la population, malade d'intoxications multiples.

Que l'on se souvienne de l'attentat de la rue Copernic en 1980 : c'était l'œuvre de nazis, de la FANE, de l'extrême-droite. Mais bien plus tard il s'agissait de terroristes palestiniens.
Que l'on se souvienne aussi de l'attentat de la rue des Rosiers : ici encore, les nazis et l'extrême-droite étaient désignés comme coupables ! Mais l'enquête aboutira aux palestiniens du FATAH.
Et le devoir de mémoire nous parle encore de l'affaire de Carpentras en 1990 : tous les partis et les syndicats ont organisé le lynchage du FN et de J-M LE PEN, lors d'un immense défilé derrière François Mitterrand, le président de la République. Après instruction du dossier, les coupables n'avaient aucun lien avec l'extrême-droite ou le FN !

Au mois de mars, après la tuerie de Toulouse, la désinformation a atteint un point culminant en désignant immédiatement à la vindicte populaire un assassin qui ne pouvait être autrement que « blanc, nationaliste et nazi » !
Mais toute la mafia politico-médiatique dut étouffer sa haine envers les franchouillards en constatant que le coupable –Mohammed MEHRA- décrit comme « calme », « respectueux », « gentil garçon » et « amateur de foot », était un délinquant multirécidiviste pas si « normal » en réalité et titulaire d'un casier judiciaire lourd de condamnations.

Alors bien sûr, les gens honnêtes et les travailleurs peuvent légitimement se demander « comment » le Pouvoir peut encore tolérer de tels faits, « pourquoi » le gouvernement n'agit pas avec plus d'efficacité, « qui » au sein de la Justice fait preuve d'autant de complaisance et « quand » finalement va-t-on rétablir l'Ordre et la Loi ?
Car la famille Bidochon, elle, se trouve confrontée chaque jour aux maux qui gangrènent notre société : une immigration-invasion, un chômage structurel, un tsunami de drogues, des impôts à la hausse, une insécurité généralisée et une impunité accordée à la crapule, à la racaille et à la chienlit. Plus de 6.000 récidivistes, tous condamnés au moins 15 fois, courent en liberté dans nos rues et nos campagnes : est-ce normal ?
Doit-on nous-mêmes organiser des milices d'auto-défense afin de protéger nos familles et nos biens, face à la défaillance de l'Etat ?

Pieter KERSTENS

Pin It

Tags: Terrorisme Pieter KERSTENS Insécurité

  • Created on .

© 2011 - 2017 - Démocratie Nationale / DNat.be - Tous droits réservés