Démocratie Nationale

Programme Politique


Cette rubrique documente les positions & revendications politiques de Démocratie Nationale

Enseignement

Introduction

Opposé à la politique de la pensée unique, DÉMOCRATIE NATIONALE entend également rétablir l'indépendance intellectuelle menacée par une arme redoutable au service de la dictature de la pensée qu'est le terrorisme intellectuel.

Soyons exigeants en matière d'éducation et d'information.

Développons l'esprit critique de nos enfants. Expliquons-leur l'Histoire, cette Histoire si redoutée par ceux qui s'évertuent à dissimuler les périodes d'émancipation de nos peuples, ceux qui s'évertuent à nous mentir et à nous culpabiliser.


1 - Instauration de chèques-éducation

Instaurer des chèques-éducation couvrant les frais de fonctionnement de l’enseignement

Ces chèques doivent être attribués à chaque famille pour les enfants soumis à l’obligation scolaire. Ils seront financés par la Communauté Française et leur montant variera en fonction de plusieurs facteurs : l’âge de l’enfant, la fréquentation des cours et les revenus des parents.

Des chèques-transport seront également délivrés aux parents afin de couvrir les frais de déplacement des enfants scolarisés

2 - Rétablir la qualité de l’enseignement primaire et le prestige des enseignants

Le rôle premier de l'école est de transmettre les connaissances fondamentales - lire, écrire, calculer, s'exprimer convenablement dans la langue de sa communauté. Les avancées de l'illettrisme dans notre pays doivent être le souci de chacun : privé de culture, l'enfant sera condamné à n'être, plus tard, qu'un citoyen de second ordre. Le retour à une conception stable et cohérente de l'enseignement fondée sur les principes de hiérarchie, de discipline et de travail s'avère donc urgent. L'école devra aussi transmettre les valeurs de base de notre société européenne : la famille, l'effort, le mérite, le civisme, le caractère et la volonté.

L'enseignant doit être respecté. Son dévouement ne fait aucun doute. Il mérite la reconnaissance de tous les parents d'élèves. De façon à remplir pleinement son rôle, à la fois éducatif et culturel, il devra faire preuve d'absolue neutralité politique et accepter le contrôle de ses connaissances et aptitudes par les autorités de tutelle.

3 - Susciter l’émulation dès le début de la scolarité

L’enseignant doit remettre à l’honneur le mérite et la réussite individuelle. L’école doit être celle du savoir, non celle du laxisme et de l’égalitarisme béat.

4 - Assurer la discipline et la sécurité au sein des établissements scolaires et dans leurs environs immédiats

Certaines écoles sont devenues le lieu de rencontre des dealers et de leurs clients. Des élèves et des individus étrangers à l'établissement d'enseignement y sèment la terreur. Le racket se généralise. Cette situation doit cesser et de sévères sanctions doivent être prises à l'endroit des délinquants et d'éventuels complices, issus ou non de la proche famille. 

Pour assurer le rétablissement du droit, il convient de rendre aux directeurs d'école leur autonomie de chefs d'établissement et leur liberté pédagogique, en brisant l'actuel carcan administratif.

La création d'un corps de discipline, chargé du bon maintien et de la sécurité des élèves, soumis au contrôle du directeur d'établissement et de l'Administration, peut être envisagée dans certaines écoles trop longtemps abandonnées à la violence et à l'indiscipline.

5 -  Faire de l’école un outil de l’identité européenne

Le programme des cours d'histoire et de littérature doit permettre aux enseignants de mettre en valeur l'identité et la civilisation européennes. 

Nos élèves seront fiers de leur culture et de leurs racines : la tradition humaniste, qui est le ciment de notre continent, sera ainsi préservée.

Il est temps, en particulier, de mettre fin à une histoire de Belgique tronquée où notre nation apparaît comme étant l'adjonction de deux peuples distincts.

Il est temps d'écrire l'histoire véritable de la colonisation.

L'ethno-masochisme, le tiers-mondisme et l'idéologie dominante doivent céder la place à la vérité et à la rigueur historique.

L'éducation civique sera rétablie, ainsi que les cours de savoir-vivre.

6 - Assurer l’intensification et la diversification des activités sportives tout au long des études.

Mens sana in corpore sano

7 - Intensifier l’enseignement des langues

Dès la troisième année d’enseignement primaire, l’apprentissage du néerlandais doit être obligatoire en Wallonie. Il en sera de même en Flandre pour le français. En début d’humanités, l’allemand, également langue nationale, ne devra pas être sous-estimé.

8 - Développer un enseignement de qualité, lié aux nécessités de la vie professionnelle

Pour assurer une adéquation entre les qualités de l'étudiant, futur acteur de la vie économique, et le souhait de l'employeur, il faut garantir un enseignement de qualité, qu'il s'agisse de l'enseignement général, technique ou professionnel. Ces deux derniers types d'enseignement doivent être revalorisés et mieux associés au monde du travail, via l'apprentissage.

Il faut remettre à l'honneur les métiers manuels.Il faut recréer une aristocratie d'ouvriers et d'artisans.

Encourager la recherche scientifique

Partagé entre régions, communautés et Etat fédéral, le budget scientifique de la Belgique est particulièrement étriqué. Cette insuffisance notoire, qui est la cause de l’appauvrissement intellectuel et du délabrement économique de la Wallonie, provoque la fuite de nombreux cerveaux vers les Etats-Unis. Pour faire face à cette situation, le Front National entend promouvoir une collaboration Etat-Europe-universités-entreprises et offrir à nos chercheurs de meilleures conditions de travail.

9 - Garantir la liberté de choix de l'école


Démocratie Nationale

COPYRIGHT © 2011 - 2018 - Démocratie Nationale / DNat.be - Tous droits réservés