5. La famille

5. La famille

Sommaire :


5.4 Respecter l'enfant à naître

Femmes et hommes adhérents à Démocratie Nationale considèrent l'avortement comme une tragédie. Cette tragédie touche à la fois le couple et un tiers, à savoir l'enfant à naître.

Nous savons qu'en ce domaine, il n'est pas de bonne loi. Le droit à la vie est le premier des droits et notre opposition à l'avortement demeure pleine et entière, à la fois pour des raisons politiques, démographiques et humaines.

Notre opposition à l'avortement n'étant pas d'essence religieuse, nous considérons qu'il s'agit d'abord, pour la plupart des futures mères, d'un problème social.

  • Une aide financière à la mère célibataire nous semble la première mesure à adopter, car le drame de l'avortement est bien souvent lié à une situation économique désespérée.
  • Cette aide doit être étendue à chaque famille en difficulté : c'est par une politique sociale hardie, une politique de soutien aux plus humbles que l'on pourra mettre fin à la culture de mort qui gangrène notre société.

L'adoption prénatale est également envisageable pour sauver une vie humaine.