1. Institutions et démocratie

1. Institutions et démocratie

Sommaire :

1.4 Instaurer le référendum d'initiative populaire à tous les niveaux de pouvoir

 

  • En régime représentatif, le peuple élit des représentants qui le gouvernent. L'électorat rend légitime un pouvoir dont les représentants sont les seuls détenteurs : il y a là délégation totale de souveraineté. La notion-clé, en régime démocratique, est la participation du peuple à son destin. La démocratie implique aussi la possibilité de manifester ou de refuser le consentement du citoyen aux professionnels de la politique. Ce ne sont pas les institutions qui rendent la démocratie réelle, mais bien la participation du peuple à ces institutions. Le maximum de démocratie se confond avec le maximum de participation. Trop de Belges s'estiment exclus des grandes décisions qui déterminent leurs vies.

    Si les partis politiques contribuent à la volonté politique des citoyens, le référendum y contribue également, sinon davantage. Le référendum d'initiative populaire rend la parole au peuple, unité de destin face à l'universel.

    En recueillant les signatures d'un nombre déterminé d'électeurs, le citoyen pourra provoquer l'organisation d'une consultation populaire, dont le résultat aura force de loi. Ainsi la majorité silencieuse, bâillonnée par le complexe médiatico-gauchisant, pourra enfin faire entendre sa voix, sans aucun doute bien différente de celle, supermediatisée, de minorités agissantes dont la représentativité est plus que douteuse.

 

La notion-clé, en régime démocratique, est la participation du peuple à son destin.