4. Immigration

4. Immigration

Sommaire :


4.7 Être vigilant face aux " faux réfugiés "


Les personnes réellement menacées dans leur vie et leur intégrité physique doivent trouver refuge en Belgique.

Cela est conforme à notre tradition humanitaire. Mais le fait est que les faux réfugiés et autres abuseurs sociaux connaissent très bien le laxisme de la Belgique en matière d'asile et l'accueil généreux qui est offert aux demandeurs d'asile. Et si néanmoins la demande d'asile est refusée, il reste une multitude de possibilités de recours, de sorte que même les fraudeurs peuvent rester dans notre pays.


Le nombre de demandes d'asile et avec lui les coûts engendrés ne cessent d'augmenter

La Belgique compte 60 centres d'accueil pour demandeurs d'asile.

Selon le classement Eurostat, la Belgique accueille 4 fois plus de demandeurs d’asile que la moyenne européenne !

Dans les centres d'accueil qui sont à saturation, un résident sur trois a moins de 18 ans. La plupart d'entre eux sont arrivés en Belgique avec leurs parents.

 

Un centre d'accueil pour demandeurs d'asile assure les besoins de base quotidiens de ses résidents :

  • le gîte ;
  • le couvert ;
  • les vêtements.

Pendant leur séjour au centre, les demandeurs d'asile bénéficient également :

  • d'une aide sociale ;
  • d'une aide juridique ;
  • d'une aide médicale ;
  • d'une aide psychologique.

 

La très grande majorité des personnes qui demandent l'asile en Belgique ne sont pas des réfugiés dans le vrai sens du terme, mais cherchent uniquement à améliorer leurs conditions de vie apaté par les nombreux avantages dont ils bénéficient en Belgique. Nombre d'entre eux vivent aux frais de l'aide sociale, s'ils ne tombent pas dans la criminalité de type trafic de drogues, cambriolages ou prostitution.


Démocratie Nationale propose :
  • La réduction drastique du nombre de demandeurs d’asile admis à rester sur le territoire national. La Belgique et l’Europe doivent procéder aux révisions constitutionnelles, législatives et réglementaires pour atteindre cet objectif.
  • La création d'une base de donnée européenne avec prise d'empeintes digitales et de photos afin de stoper les demandes de " faux réfugiés " ;
  • L'accélereration des procédures afin que les demandes d'un requérant débouté ne puissent durer de nombreuses années ;
  • Que les requérants provenant d’Etats qualifiés de sûrs soient immédiatement renvoyés, si nécessaire en recourant à des mesures de contrainte ;
  • Que les communes ne doivent pas supporter les conséquences du laisser-aller de la politique actuellement menée dans le domaine de l’asile ;
  • Un renforcement du contrôle des frontières du royaume ;
  • Expulsion immédiate des clandestins sans possibilité de régularisation ;
  • Interdiction des manifestations de clandestins ou de soutien aux clandestins.

 

Ces individus nuisent fortement à la sécurité en Belgique