4. Immigration

4. Immigration

Sommaire :


4.1 Introduction


Il n’y a aucun pays au monde qui peut égaler ce que la Belgique offre aux illégaux pour venir s’installer chez nous sans qu’ils aient été invités à le faire.

Avec 26 000 demandes d'asile en 2011, la Belgique a enregistré son plus haut niveau en plus de dix ans. La progression est d'un cinquième (+19 %) par rapport à 2010, plaçant la Belgique au sixième rang des pays d'accueil pendant la période couverte par ce rapport. Les chiffres pour la Belgique affichent leur quatrième hausse annuelle consécutive.

Demandes d’asile soumises en Europe, 2007 - 2011
 
Pays 2007 2008 2009 2010 2011 Total Variation annuelle 2011-2010
Belgique 11.120 12.250 17.190 21.760 25.980 88300 19%
Allemagne
19.160 22.090 27.650 41.330 45.740 155.970 11%
Italie 14.050 30.320 17.600 10.050 34.120 106.140 240%
France  29.390 35.400 42.120 48.070 51910 206.890 8%
Autriche 11.920 12.840 15.820 11.010 14.430 66.020 31%
Espagne 7.660 4.520 3.010 2.740 3.140 21.340 24%
Luxembourg 430 460 480 740 2.160 4.270 192%
Royaume-Uni 28.300 31.320 30.670 22.640 25.420 138.350 12%
Suisse 10.840 16.610 14.490 13.520 19.440 74.900 44%

 

L'immigration représente un coût sans cesse croissant pour le contribuable alors que le chômage explose et que le pouvoir d'achat s'effondre. Le refus d'évaluer avec précision le prix de l'immigration et de ses conséquences en dit long sur les intentions et les incompétences de nos gouvernants. Cette politique d'immigration laxiste, irresponsable et criminelle qu'ils nous imposent hypothèque l'avenir et le bien-être des citoyens belges et européens.

 

La Belgique ne peut pas accepter toute la misère du monde.
Démocratie Nationale
estime logique de protéger en priorité,
le bien-etre et les acquis sociaux de notre population.