2. Économie et emploi

2. Économie et emploi

Sommaire :


2.5 Développer des services publics de qualité


Pour remplir pleinement ses fonctions régaliennes, l'État doit promouvoir une revalorisation du statut des agents des services publics – à commencer par ceux dont le travail pénible est rarement reconnu à sa juste valeur - pompiers, policiers, personnel pénitentiaire,...

L'immense majorité des fonctionnaires de ce pays allie compétence et amour du travail bien fait. Le recrutement des fonctionnaires doit se faire sur base de concours et donner lieu à un statut unique applicable à toutes les administrations et parastataux. Il convient de mettre fin au régime des contractuels, dont le sort demeure des plus incertains. Or, ceux-ci représentent aujourd'hui, dans de nombreux secteurs, la majorité des agents de l'Etat. Démocratie Nationale demande pour tout contractuel, employé depuis deux ans minimum au sein d'une administration, la possibilité de se présenter à un concours et d'acquérir immédiatement, en cas de réussite, la qualité de statutaire.
Exceptionnellement, le concours pourra être remplacé par le passage devant une commission indépendante chargée d'évaluer les mérites et aptitudes du fonctionnaire contractuel.

La revalorisation de la fonction publique passe encore par l'augmentation conséquente des bas salaires – ceux des anciens niveaux 3 et 4 ainsi que par la formation permanente des travailleurs et l'étude d'une ou de plusieurs langues européennes. Cette formation pourra être acquise soit au sein de l'administration concernée, soit par le biais de cours du soir - crédits d'heures et primes nous semblent d'excellents moyens de stimuler les fonctionnaires.

Les primes de mérite doivent être généralisées dans toute la fonction publique.

 

La dépolitisation de la haute administration
nous apparaît également comme une tâche des plus urgentes.