10. Protection animale

10. Protection animale

Sommaire :

10.1 Abattages rituels

Une récente étude financée par les gouvernements britannique et néo-zélandais s'est basée sur l'activité cérébrale des veaux lors de l'égorgement sans étourdissement. Pour la lecture des réactions cérébrales enregistrées, l'équipe scientifique s'est basée sur une analogie avec les réponses cérébrales observées chez l'humain lors de stimuli douloureux– et dont il est établi qu'elles sont reproductibles à au moins 8 autres espèces animales.

L'équipe a coupé les gorges des veaux selon une procédure correspondant aux méthodes d'abattage juives et musulmanes. Suite à l'égorgement, ils ont détecté l'existence d'un signal de douleur pouvant se prolonger jusqu'à 2 minutes après l'incision.

"La conclusion de cette étude est que l'incision de tissus de la gorge lors d'abattage sans étourdissement préalable provoque une douleur considérable. Sur un animal conscient, ce stimulus est perçu comme douloureux jusqu'à l'insensibilité qui survient par hypoxie. Aussi, le bien-être animal est sévèrement compromis."

  • IL faut impérativement mettre un terme à la souffrance des animaux et mieux protéger les animaux domestiques.
  • L'abattage clandestin doit être réprimé.
  • L’abattage des animaux destinés à la consommation se fera impérativement après étourdissement.

Ces pratiques barbares sont reconnues dangereuses pour notre santé en effet :

  • L'Escherichia coli, bactérie provoquant des infections rénales, survient par le contact avec la viande, des intestins de l'animal agonissant (http://fr.wikipedia.org/wiki/Escherichia_coli) ;
  • Durant un quart d'heure, la douleur stresse l'animal qui sécrètera aussi des toxines, rendant la viande indigeste.

Le transport des animaux destinés aux abattoirs doit être mieux contrôlé. Les abattages rituels pratiqués par certaines religions doivent strictement respecter la réglementation relative aux animaux de boucherie ; ils ne pourront être effectués que sous contrôle vétérinaire et dans des lieux prévus à cet effet.

Sur ce point particulier il faudra adapter la réglementation afin que les animaux issus d'un abattage rituel, ne puissent plus déboucher sans étiquetage particulier dans les circuits de commercialisation classique.

Démocratie Nationale soutient sans réserve les exigences de GAIA Groupe d'Action dans l'Intérêt des Animaux.

 

INTERDICTION sur notre territoire de toute forme d'abattage rituel.

 

Nous encourageons la lutte contre l'abandon des animaux de compagnie et soutenons les associations engagées dans ce combat. Une sensibilisation de nos citoyens à ce sujet se fera par supports audiovisuels diffusés gratuitement via les chaînes publiques.

Toute cruauté envers un animal doit être sanctionnée par de lourdes amendes. L'Etat subsidiera davantage les sociétés de protection des animaux.

 

Pour partager cette page, cliquez sur l'une des icônes ci-dessous

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to Twitter