Communiqués

Les Communiqués de Démocratie Nationale

Gozée : une adaptation de la "présomption de légitime défense" s'impose

Tout citoyen dont la vie ou les biens sont menacés doit pouvoir se défendre et se protéger.

Démocratie Nationale apporte son soutien au jeune homme de Gozée injustement placé sous mandat d'arrêt (pour coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner) alors qu'il était menacé par un jeune gitan armé d'un couteau qui s'était introduit dans la maison de sa grand-mère, occupant la maison voisine mais hospitalisée au moment des faits .

Il est indéniable que la criminalité et la délinquance en Belgique sont liées et proportionnelles à l'augmentation de l'immigration sauvage et incontrôlée .

Démocratie Nationale propose d'étendre la présomption de légitime défense :

  • à l'atteinte aux personnes mais également aux biens au sein d'un domicile privé ;
  • aux forces de l'ordre, forces armées et personnel pénitentiaire ayant à intervenir lors de situations violentes mettant en danger leur intégrité physique.

La participation systématique de jurys populaires au sein des institutions pénales permettrait d'éviter l'injustice d'une accusation alors qu'on est victime d'une agression et/ou d'un vol.

Ces mesures permettraient la régression de cette vague de délinquance.

Pouvoir se défendre et protéger les biens durement acquis est un droit fondamental de tout citoyen, d'autant plus lorsqu'un cambrioleur vous menace et vous blesse armé d'un couteau.

La répression de la victime au profit de l'agresseur est une ineptie qui doit cesser.

Pour ces raisons, Démocratie Nationale demande la remise en liberté immédiate de ce jeune papa, injustement inculpé de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner et écroué à la prison de Jamioulx.

Marco Santi, Président de Démocratie Nationale

Pour partager cette page, cliquez sur l'une des icônes ci-dessous

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to Twitter