La manipulation des masses et de l'opinion publique

La manipulation des masses et de l'opinion publique

Sommaire :


1. La stratégie de la diversion

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l'attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d'informations insignifiantes.

La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s'intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l'économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique.

"Garder l'attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux". Extrait de "Armes silencieuses pour guerres tranquilles".

Depuis l'époque romaine et son fameux Panum, vinem et circenses, la distraction permet de contenir les velléités des masses. Donner du pain et des jeux au peuple pour calmer la population est une stratégie éprouvée.

Nous sommes, plus que jamais, dans une ère de distractions ; les loisirs n'ont jamais été aussi présents.

Aujourd'hui, le loisir est un des éléments moteurs de nos comportements. Le temps passé devant la télé - loisir de masse s'il en est a encore augmenté en 2009. La population mondiale passe, en moyenne, 3h12 par jour devant son poste de télé(2). Le temps passé par les ados et les jeunes adultes devant une console de jeu est encore plus important. Ces temps cumulés peuvent atteindre et même dépasser le tiers d'une journée... Pendant que l'on se distrait, que l'on joue ou que l'on regarde la télé on ne se plaint pas, on ne se révolte pas !