Les archives

Les archives de la tribune libre

Si vous avez la plume, ou le clavier qui vous démange, sachez que la tribune libre est prête à accueillir votre prose.

Comme vous avez pu vous en apercevoir, dnat.be devient un véritable site collaboratif.
Vous pouvez ainsi proposer maintenant des articles.

Comment proposer un article ?

Je suis islamo-négatif

 Serge de Beketch (1946 - 2007)

serge-de-beketch

Je ne suis pas islamophobe, je ne suis pas hostile à l’islam,
je ne suis pas en guerre contre l’islam.
Je n’ai aucun sentiment à l’égard de l’islam.
Je m’en fous radicalement.
Tant qu’il reste dans ses terres.

Mais chez moi, dans ma patrie, dans mon pays,
je n’en veux pas.
Un point c’est tout.

Je nie le droit de l’islam à prospérer en France.

Je nie que l’islam soit une religion.

Lire la suite...

Ce que pense Michel Onfray de l'islam

Michel Onfray

(Michel Onfray est un philosophe français, auteur du best-seller "Traité d'Athéologie" aux éditions Grasset)

Même si nous ne souscrivons pas à tout ce qu'il écrit, ce qu'il pense de l'islam se passe de commentaires. Pour éviter les longueurs, et respecter les droits d'auteur, nous ne vous livrons que quelques morceaux choisis de cet intéressant ouvrage.

 

Lire la suite...

NON aux minarets en Europe


Imposons aux tyrans la volonté du peuple. Exigeons un référendum populaire européen.
Minaret-Suisse-1

Le peuple suisse, aidé il est vrai par un système authentiquement démocratique, grâce au référendum d'initiative populaire, a décidé d'interdire la construction de minarets : émotion considérable chez les lobbys et leurs représentants qui ont, grâce à leur puissance financière, pris le pouvoir en Europe.

Lire la suite...

57 % des Suisses contre les minarets… Merci Guillaume Tell !

Stop-minaretsLe référendum d'initiative populaire, provoqué par l'UDC suisse, vient de donner un résultat époustouflant. Contre la totalité des partis politiques de gauche comme de droite, contre les "autorités morales" (religieuses, intellectuelles, économiques, médiatiques et philosophiques...) collaborationnistes, contre les manips de sondages qui ne prévoyaient guère que 35 % en faveur de la votation, 57 % des Suisses ont dit clairement NON à l'invasion.

Lire la suite...