Les dossiers spéciaux de démocratie nationale

Sharia 4 Belgium

Définition


Sharia 4 Belgium

Sharia4Belgium est la dénomination d'un groupe extrémiste, terroriste et salafiste qui tentait, publiquement et confidentiellement via les réseaux sociaux, de prendre en main la frange la plus radicale de la jeunesse musulmane en Belgique.

Sharia4Belgium, fondée le 3 mars 2010 à Anvers lors des élections législatives; est la branche belge du mouvement salafiste international Sharia4 « fondé en Grande-Bretagne en 2008 par les prédicateurs Omar Bakri et Anjem Choudary. Ces membres sont des « soutiens de la lutte armée et d'Al-Qaida.

Le 7 octobre 2012, Sharia4Belgium a annoncé sur son site internet que leur organisation avait été dissoute


DÉMOCRATIE NATIONALE s'est donné comme tâche

d'informer citoyens et élus de la nature de la charia et de l'urgence d'agir maintenant pendant qu'il en est encore temps, contre son introduction et sa présence dans notre société.

Introduction

Créé le 03/03/2010 * , Sharia 4 Belgium prônait l'instauration d'un califat dans tous les pays européens et revendiquait ouvertement son salafisme djihadiste.

Sharia 4 Belgium dénonçait la démocratie et appelait à réformer la Belgique en un État islamique (califat) régulé selon la Charia.

Fouad Belkacem alias Abu Imran, dirigeant de l'organisation a engendré la controverse en raison de ses opinions extrémistes sur le rôle de l'islam dans la société belge et de ses incitations à la haine à l'égard des kafirs (les mécréants).

* 03/03/1924 était une date symbolique pour Sharia 4 Belgium, qui correspond, à la date anniversaire de l'abolition du califat ottoman par le nouveau régime nationaliste turc de Mustafa Kemal Atatürk.


Historique

Shariah4Belgium

Sharia4Belgium s'inscrivait dans une galaxie internationale clairement identifiée et était la branche belge du mouvement salafiste international Sharia4 fondé en Grande-Bretagne en 2008 par les prédicateurs Omar Bakri et Anjem Choudary et basé à Londres.

Le 7 octobre 2012, Sharia4Belgium a annoncé sur son site internet que leur organisation avait été dissoute. Après le démantèlement et la condamnation de ses membres par la justice, une nouvelle organisation prônant l'islam radical se répand à Anvers. Elle utiliserait des méthodes de recrutement et une rhétorique identiques à celles de l'ancienne mouvance dirigée par Fouad Belkacem.

Son nom? "Way of Life".

Malgré cette dissolution, le problème de l'islam radical reste présent. Un phénomène récent est l'émergence de nouveaux groupes, qui procèdent de la même manière. Ils distribuent des tracts dans la ville pour recruter des gens et préconisent un islam radical. C'est ce qui a entraîné les départs de nombreux jeunes en Syrie.

Activités

Depuis sa création, le groupe Sharia4Belgium n'a jamais caché ses intentions : 
  • renverser les régimes démocratiques existants ;
  • les remplacer par un État islamiste (califat)
  • appliquer la sharia ;
  • rechercher la suprématie mondiale de l'Islam.

Leurs activités sont le recrutement et la dispense d'entraînements poussés, l'organisation d'actions violentes en Belgique et la participation active à la lutte armée à l'étranger.

Le recrutement, se fait via la méthode dite streetdawa, consistant à aborder personnellement les jeunes en rue pour les inviter ensuite à rejoindre des espaces de rencontre privés à Anvers.

 

Revendications

Abu Imran invitait le bourgmestre de Bruxelles, Freddy Thielemans, a déménager 

Parce que l'islam est venu ici pour rester et pour dominer. (...)

Celui qui n'accepte pas le hijab ou le niqab, qu'il aille ailleurs dans un pays où il n'y a pas de foulard.

Inchallah, on va conquérir ce pays, on va faire de la Belgique un Etat islamique (...) pour faire dominer la charia et le califat islamique ici et dans le monde entier.
Abu Imran
Abu Imran

Le groupe se sert principalement de "facebook" et de "YouTube" pour sa communication.

Les textes présentés condament sans détour. Le système démocratique est désigné comme une manifestation du "Kufr" (Kâfir) 1, ils prônent le respect absolu de la Sharia et la soumission totale des femmes aux coutumes religieuse

{1} kâfir : كافر (mécréant, incroyant, ingrat, infidèle) est un terme arabe désignant celui qui n'est pas musulman, qui n'adhère pas aux préceptes de l'islam, que ce soit partiellement ou dans sa globalité.
Abu Imran
Pas de bonheur dans le monde sans charia...
La démocratie, c'est qufar (mécréant).

Quand tu votes, tu ne restes plus musulman parce que la démocratie n'a rien avoir avec l'islam. La démocratie est un système où les peuples décident des lois qui doivent être appliqués mais pour nous, les lois ont déjà été décidées par Allah et nous ne pouvons donc pas les changer.
Abu Fariz marocain d'origine.
Inchallah, on est en train de travailler pour implémenter la sharia en Belgique.
Abu Fariz marocain d'origine.
Abu Imran

© 2011 - 2018 - Démocratie Nationale / DNat.be - Tous droits réservés